rue d’avron

présentation du projet

typologie
rénovation complète d’un studio parisien
surface
20 m2
localisation
rue d’avron paris 20
budget
27 000,00 € HT
année
2020
temps d’études
2 mois
temps de chantier
2 mois
avancement
livré
photographies
©juliette alexandre

Le projet concerne la rénovation d’un studio situé dans le 20e arrondissement de Paris, servant de pied à terre professionnel pour la cliente y résidant quelques jours par semaine.

Dans le cas de ces micro espaces, l’objectif est de parvenir à l’optimisation des volumes.
La réflexion porte également sur les différentes vies de l’appartement, sur plusieurs échelles temporelles d’appropriation : l’appropriation qu’on dira à l’instant « t » c’est-à-dire, la vie du studio lorsque la cliente occupera les lieux. Puis une appropriation future : dans une seconde vie, ce studio sera peut-être occupé par un étudiant ou un jeune actif, ou sera peut-être revendu.

La cliente avait plusieurs demandes bien précises : optimiser de manière significative les espaces fonctionnels : la cuisine et la salle d’eau pour maximiser l’espace de vie.
L’espace de vie doit intégrer un coin nuit avec un lit double, préservé de l’intimité depuis l’entrée de l’appartement.
L’appartement doit pouvoir également disposer d’un espace de repas et de bureau.

Le budget étant limité, l’ensemble des réseaux fluides existants sont conservés. L’ensemble des installations électriques est déposé et remis aux normes actuelles.
L’implantation de la cuisine et de la salle d’eau est donc déterminée par la présence de ces réseaux.

L’espace s’articule autour des menuiseries sur-mesure : un grand plan de travail sépare l’espace cuisine de l’espace de nuit. Ce plan de travail peut servir à la fois pour travailler ou pour prendre son repas, et intimise le coin de la chambre. Une lampe articulée fait des courbettes pour tantôt éclairée le bureau, tantôt éclairer la tête de lit.

Une tête de lit sur-mesure en contreplaqué peuplier dessine l’espace à coucher. Elle intègre des rangements, une niche et une petite tablette de nuit.

Un grand miroir ouvre les perspectives depuis l’entrée permettant d’augmenter la perception du volume.

Les blancs révèlent le volume, spatialisent et scénarisent la lumière par leur traitement de surface, tantôt mate, tantôt satinée. Les lumières ponctuelles et douces sophistiquent l’ensemble.